Fullscreen
Loading...
 

Image
Crédit photo: Xavier Legault de Voltaic Photographie

Présentation

Je suis assistant professeur au Département de management et technologie de l'École des sciences de la gestion de l’UQAM. Je m'intéresse à l’évolution et aux effets des technologies sur les individus et les organisations.

Projets en-cours :

  • recherche sur la résolution de conflits liés à l’usage des wikis à partir du cadre développé par Boltanski et Thévénot dans De la Justification (1991).
  • recherche sur l'usage des wikis par les analystes d'affaires.
  • recherche sur l'utilisation des technologies blockchain.
  • recherche sur la mise en place d'une veille Fintech.

Nouvelles

Image Image

Résumé

Le capitalisme de surveillance dont parle Soshana Zuboff dans son dernier livre s’appuie sur une traque continuelle de vos données numériques afin de les monétiser.

Ceci pose de sérieuses questions quant au respect de votre vie privée et de celle de vos patients. Les données de santé sont les plus prisées en ligne autant par les compagnies privées que par les hackers.

Cette conférence vous montrera quels sont les moyens mis en œuvre pour vous traquer avant de vous présenter des pistes de solutions pour vous défendre.

Date : Jeudi 05 décembre 2019
Heure : 16:30 – 19:30 HNE
Lieu : Salle 3171-1 de l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM) au 3ème étage. 7101 Avenue du Parc Montréal, QC H3N 1X9
Inscription : Eventbrite

Matériel complémentaire : Fiche protection de la vie privee

Biographie du conférencier

Régis Barondeau est professeur adjoint au Département de Management et technologie de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal. Ses recherches récentes portent sur la théorie des conventions appliquées au changement technologique. Ses intérêts de recherche incluent les technologies blockchain, la veille sur les technologies émergentes incluant les questions de vie privée et de sécurité en ligne, la collaboration wiki et plus généralement l'adoption et l'impact des technologies sur les organisations.

Les technologies blockchain représentent une nouvelle promesse pour les partisans d’un Internet décentralisé : elles visent à éliminer les intermédiaires qui contrôlent des transactions commerciales en créant un réseau distribué, gouverné uniquement par ses participants. Ces technologies sont notamment connues en lien avec des cryptomonnaies telles que Bitcoin. Toutefois, les solutions blockchain ne sont pas limitées à un domaine particulier : elles pourraient également affecter l’économie créative, y compris le journalisme. La jeune pousse (start-up) américaine Civil tente d’exploiter le potentiel de ces technologies au sein de cette industrie, sérieusement touchée par le numérique, en lançant une plateforme journalistique soutenue par un réseau blockchain. Cette dernière permet de créer des salles de rédaction où les journalistes peuvent publier indépendamment de l’influence des publicitaires et de structures centralisées. Deux promesses principales supportent ce modèle : l’archivage permanent des droits d’auteur et du contenu ainsi que l’auto-gouvernance de la plateforme. Ces innovations techniques nous invitent à penser la gouvernance des technologies de l’information (TI), mais aussi à penser la gouvernance par les TI. Grâce à la cryptomonnaie CVL, à une procédure de vote et à des smart contracts, il est par exemple possible de gérer les publications, de contrôler la qualité du contenu et de faciliter le micro-financement de projets journalistiques.


Date : 22 novembre 2019
Heure : 14h00 à 16h00
Lieu : UQAM J-1090 | Accessible également par visioconférence
Lien : https://labcmo.ca/2019/11/07/conference-debat-breaking-news-comment-les-technologies-blockchain-pourraient-bouleverser-lindustrie-du-journalisme/

Inscriptions

Matériel complémentaire : Fiche : Liste de ressources sur les cryptomonnaies et les réseaux blockchain

Intervenants :

Régis Barondeau est professeur adjoint au Département de Management et technologie de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches récentes portent sur la théorie des conventions appliquées au changement technologique. Ses intérêts de recherche incluent les technologies blockchain, la veille technologique, la collaboration wiki et plus généralement l’adoption et l’impact des technologies sur les organisations.

Rosanna Schropp est étudiante à la maîtrise en technologies de l’information à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Elle rédige actuellement son mémoire de recherche sur le potentiel disruptif des technologies blockchain dans l’industrie du journalisme.


PDF Print

Contact

  • regis.barondeau - at - mac.com

Network