Fullscreen
Loading...
 

Conférences

RSS feed

Image

Photo : Pierre-Luc Daoust

Le bitcoin est l’une des 1500 cryptomonnaies existantes, des monnaies virtuelles dont la valeur s’élèverait à 350 milliards de dollars.

Pour certains, ces dernières sont la voie pour s’affranchir des banques et faire des profits. Pour d’autres, elles sont synonymes d’instabilité et de blanchiment d’argent. Que sont-elles vraiment? Comment fonctionnent-elles? Qui en fixe la valeur? Que peut-on faire avec ces monnaies virtuelles: acheter des biens, des services, spéculer? La technologie Blockchain qui les soutient sécurise-t-elle vraiment les transactions ? Sont-elles légales ? Et que dire du coût énergétique et écologique qu’elles engendrent? Décryptage d’une nouvelle technologie qui pourrait bien révolutionner notre paysage monétaire.

Paiement sur place - Argent comptant seulement - Ouverture de la billetterie et des portes à 17h30

Matériel de la conférence

Lunch-conférence

Pourquoi faire de la veille informationnelle stratégique? L’intelligence stratégique puise ses ressources dans les capacités dynamiques d’identification des opportunités et transforment les informations en connaissance d’où son utilité dans la prise de décisions. Nos chercheurs spécialistes dans le domaine, Kamal Bouzinab, Andrew Papadopoulos et Majdi Ben Selma (Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale, ESG UQAM), démontreront comment la capacité de saisie des opportunités permet à l’intelligence stratégique d’influencer les décisions d’allocation de ressources nécessaires au développement de l’innovation.

Comment faire de la veille informationnelle stratégique? Notre expert Régis Barondeau (Département de management et technologie, ESG UQAM) présentera les outils pour organiser avec efficacité une veille informationnelle stratégique.

Lien : https://journeesinnovation-esg.uqam.ca/
Lieu : ESG UQAM Pavillon R - R-M150
Horaire : Entre 12h45 et 14h

Image

Laurent Féral-Pierssens (KPMG) et Régis Barondeau (Professeur substitut au Département de management et technologie, ESG, UQAM): « L’art confronté à une triple révolution numérique »

"Notre relation au réel est soumise à l’usage de différentes échelles qui rendent compte de notre saisie du monde environnant. Imposées par les lois de la perspective et les lois temporelles, notre saisie du monde passe par ces paramètres qui nous gouvernent, de façon consciente ou inconsciente. Ils répondent à une certaine mise en ordre du monde. Or, le domaine des arts est le lieu par excellence où ces lois se trouvent remises en question tant du point de vue esthétique que politique. Face aux défis de la biologie, de la mécanique quantique, du numérique, de l’urbanisme et de la démographie, qui imposent à la perception des jeux d’échelle qui parfois la dépasse, comment les arts participent-ils à la réorganisation du réel et entendent recréer de l’organicité dans un environnement de plus en plus fragmentaire et réticulaire, celui d’un monde peut-être devenu « sans échelle » ?

Cette rencontre s’intéressera aux productions artistiques et aux changements d’échelle auxquels elles peuvent être confrontées dans les festivals, les tournées, les expositions, les performances.... Il interrogera les questions pragmatiques qui se posent dans le passage d’un lieu à un autre, d’une salle à une autre, d’une temporalité à une autre, d’un environnement clos à un vaste cadre en plein air, d’un public restreint à des foules. Nous interrogerons des architectes, musiciens, scénographes, éclairagistes, concepteurs vidéo sur les enjeux concrets que pose la diffusion d’un spectacle (tournée, festival...) : adaptabilité et plasticité d’une scénographie sur différents sites ; envisager le spectacle dans sa mobilité et ses opérations de déplacement...

Le colloque souhaite proposer une réflexion sur ces questions d’échelle en plaçant les arts vivants (théâtre, danse, performance...) au centre de l’équation comme lieu d’expérimentation et de déconstruction des normes existantes, comme lieux appelant des changements d’échelle – spatiales, temporelles, économiques - de types variés." Source

Durant le symposium du PMI Montréal, j'ai donné une entrevue à Micheline Bourque pour le Club de lecture Affaires autour du livre "Future Crimes : Inside the Digital Underground and the Battle for our Connected World".

Commentaire de Micheline Bourque :

"De tous les ouvrages proposés, Future Crimes : Inside the Digital Underground and the Battle for our Connected World de Mark Goodman, est le plus provocateur. Régis Barondeau, consultant, formateur et conférencier au symposium, nous révèle un ouvrage captivant sur les effets pervers de l’univers technologique dont nous faisons partie et comment nos vies sont de plus en plus à risque. Une nouvelle criminalité est devant nous, beaucoup plus inquiétante qu’un vol de voiture!" Source PMI Montréal

Image
En 1991, le sociologue Luc Boltanski et l’économiste Laurent Thévenot ont publié un ouvrage intitulé De la Justification. Les économies de la grandeur, dans lequel, ils reconnaissent pleinement le rôle de l'acteur. Pour autant, ils ne négligent pas les bases normatives qui soutiennent les décisions des acteurs et les concrétisent sous la forme de six mondes de référence. L’une des critiques faites à De la Justification a été l’anhistoricité des mondes. C’est pour répondre à cette critique qu'en 1999, Boltanski publie avec Eve Chiapello Le Nouvel esprit du capitalisme dans lequel ils présentent la genèse d’un nouveau monde qu’ils nomment le monde projet. Or ce monde va lui aussi être l’objet d’attaques qui questionnent sa solidité. Cette présentation s’appuie sur une analyse empirique pour démontrer que le monde projet a bel et bien sa place aux côtés des mondes d’origines. En effet, même si certains de ses traits se retrouvent dilués dans d’autres mondes, nous avons pu observer son unicité et son expression à travers le projet wiki de révision des processus opérationnels du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal.


Conférence : 9h45 à 10h45
Lieu : Centre Mont-Royal - Salle Cartier 2
Lien : https://www.pmimontreal.org/regis-barondeau

Quelques leçons apprises en gestion organisationnelle de projet.

Un wiki est un site Web co-éditable. Ses applications sont multiples, de la récolte et du transfert de connaissance, à la gestion de projet. Si en théorie, le wiki est bien accepté, en pratique, son horizontalité heurte de plein fouet les modèles des grandes organisations basés sur une gestion verticale et fonctionnelle.

Un wiki a été déployé au CHUM pour identifier et corédiger les processus opérationnels du nouveau CHUM alors en cours de construction. Cette démarche collaborative a créé des tensions entre différents types d’acteurs qui se sont traduites par des litiges stratégiques, tactiques et opérationnels. L’analyse de ces désaccords a fait l’objet d’une thèse intitulée « La collaboration wiki : critiques, justifications et perspectives, le cas du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal ».

Voyez comment le modèle d’analyse développé par le conférencier a permis de mieux comprendre les origines de ces litiges. Le gestionnaire de projet concerné par les diagnostics d’un environnement organisationnel confronté avec des projets introduisant des changements profonds sera intéressé par:

  • une méthode d’analyse des litiges entre les acteurs
  • la présentation des principaux résultats
  • les leçons apprises pour des pistes de retour à l’accord


Arrivée et café : 7h00
Conférence : 7h30 à 9h00
Lieu : PMI-Montreal Salle de formation 10e étage, 630 sherbrooke Ouest, Montréal QC H3A 1E4

Coût :

  • Prix membre PMI-Montréal : 0,00 $
  • Prix non-membre : 18,00 $
  • Prix étudiant :0,00 $


Inscriptions pour la conférence.

Aucune annulation ni remboursement 5 jours ouvrables avant la date de l'événement

Dans le cadre l'Agora du Congrès des milieux documentaires 2015, je donnerai à deux reprises une présentation intitulée : Comment allier reconnaissance vocale et archivage infonuagique pour annoter et analyser des textes papier ou électronique? Une solution possible

Résumé : Grand lecteur, je combine la lecture de livres électroniques et de livres papiers. Pour chaque ouvrage lu, je rédige une fiche de synthèse numérique qui me servira pour mes travaux futurs. Dans un premier temps, je vous expliquerai comment j’annote mes livres électroniques, puis comment j’exporte, j’archive et j’analyse ces annotations. Dans un second temps, je vous montrerai comment j’utilise la reconnaissance vocale pour réaliser mes fiches de synthèse à partir de livres papiers. La solution que j’utilise s’appuie sur la combinaison des outils suivants : Marvin (Appstafarian), Dictée vocale (Apple) et Evernote

Date : 19 novembre 2015 de 15h30 à 16h et le 20 novembre 2015 de 10h30 à 11h.
Lieu : Palais des Congrès de Montréal
Lien : https://milieuxdoc.ca/2015/

Téléchargez la présentation : Agora Congré des milieux documentaires 2015 - Présentation Régis Barondeau.pdf

Contexte

À l’heure de la surabondance de l’information et des communications numériques, la pratique de la veille est une méthode éprouvée qui permet de diffuser de façon proactive de l’information pertinente à ses clients, son organisation et ses partenaires selon leurs besoins informationnels. Le 23 avril 2015 dernier, 80 experts de la veille se sont rencontrés lors du Veille Connect Montréal organisé par la société Sindup et la SEC SLA. De nombreux échanges ont permis aux experts de la veille d’établir un premier contact les uns avec les autres. Plusieurs participants ont exprimé leur souhait de se former et de continuer à échanger sur les technologies, les bonnes pratiques, etc.

Formation

Cette formation vous permettra de découvrir les tendances en matière de veille, des informations pratiques et des outils afin d’améliorer l’expérience utilisateur pour apporter une valeur ajoutée et de l’impact à vos services de veille. Plus précisément le formateur présentera des bonnes pratiques pour :

  • Développer un plan de communication qui tient compte des besoins des publics cibles, des objectifs de l'organisation et des capacités des veilleurs.
  • Diffuser et promouvoir le contenu de votre veille grâce à l’utilisation des technologies de l’information(infolettres, page Web, tableaux de bord, blogues, réseaux sociaux, etc.) en tenant compte des avantages et des inconvénients de chaque type d’outil, voire aller plus loin et collaborer avec votre public.
  • Évaluer les services de veille à l’aide de mesures de performance afin d’obtenir de l’information de gestion utile pour : Identifier le degré de succès de votre veille; développer un plan d’action afin d’ajuster vos services et; décrire l’impact de vos activités.

La formation se veut interactive, vous aurez l’occasion d’échanger avec le formateur tout au long de l’activité.

Date: 8 octobre 2015 de 15h à 16h30 (formation) suivi d'un période d'échanges et de réseautage jusqu'à 19h
Lieu : Cinémathèque québécoise
335, boul. De Maisonneuve Est à Montréal (Métro Berri-UQAM, sortie De Maisonneuve)

Inscriptions sur le site de l'ASTED

Image


Titre
La collaboration wiki : critiques, justifications et perspectives - Le cas du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal

Résumé
Les organisations québécoises de la santé et des services sociaux s'intéressent de plus en plus à la collaboration wiki, c'est-à-dire à l'utilisation de la technologie wiki pour simplifier la coordination et enrichir la collaboration. Ceci entraine un choc culturel pour nombre d'organisations, car l'horizontalité du wiki vient heurter la verticalité de leurs structures et de leurs cultures. Cette recherche qualitative s'appuie sur un cadre théorique socio-économique basé sur des philosophies politiques pour observer la collaboration wiki à travers le cas du projet d'écriture des processus opérationnels, aussi appelé caractérisation, du nouveau Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). L'objectif principal est de comprendre comment les sujets critiquent et se justifient face à la collaboration wiki. Nous tentons d'abord dans une approche normative d'identifier les philosophies politiques auxquelles les sujets se raccrochent et dans un second temps dans une approche plus pragmatique, nous présentons des pistes de retour à l'accord à partir de la figure du compromis. Sur le plan méthodologique, cette étude présente une façon d'opérationnaliser la théorie des mondes de Boltanski et Thévenot et de Boltanski et Chiapello, elle donne aussi une image de ces désaccords au sein du CHUM. Finalement, sur le plan théorique, elle offre une nouvelle perspective d'analyse des désaccords liés à la collaboration wiki.

Mots clés: collaboration, wiki, justification, critique, accord, conflit, philosophie politique, santé

Date : 1 octobre 2015 de 9h30 à 12h30
Lieu : Université du Québec à Montréal (UQAM)
Pavillon Judith-Jasmin (J) - Itinéraire
405, rue Sainte-Catherine E.
Local J-2625
Montréal, Qc, H2X3X2

Un cocktail dinatoire suivra la soutenance au R-1825, merci de me confirmer votre présence si vous souhaitez y assister.

Barondeau, Régis - Avis de soutenance.pdf

Image

Il est aisé de créer une page ou un site communautaire (wiki, outils de collaboration, forum, réseaux sociaux), il est bien plus dur d’en faire un succès. Nous réfléchirons ensemble au degré de difficulté lié à la création d’une communauté, aux problèmes les plus courants avant de parler des bonnes pratiques pour les participants, pour les gestionnaires de communautés et pour la direction. On parle souvent du comment, mais on parle rarement du pourquoi et du pour qui. Plus que des réponses toutes faites, Régis Barondeau vous amènera à vous poser des questions.Bio: Consultant, conférencier et formateur Web, Régis Barondeau est également spécialiste wiki et étudiant finissant au doctorat en administration à l’Université du Québec à Montréal, sur la collaboration wiki dans le domaine de la santé au Québec. Sa compétence distinctive se situe à l’intersection entre la recherche, la pratique et la technologie. Il se donne pour mission de promouvoir l’alphabétisation numérique lucide et de penser la technique.

Date: 29 mai 2015 de 8h30 à 16h30
Lieu : Centre Mont-Royal, 2200 rue Mansfield (station McGill)


Inscriptions et programme

Page: 1/4Last Page
1234